L’habillement des esclaves
Article Numéro 3.14 Adultes, jeunes et lycéens
Soumis par: FFCA-PHCS
Date: 15 juillet 2013
Nombres de Visiteurs: 776
Commentaires: 1
Source: De Vaissière, Pierre. Saint Domingue : 1629-1789 - La société et la vie créoles sous l’ancien régime. Perrin et Co, 2e édition, octobre 1908

Pour ce qui en est du vêtement, la chose donna toujours lieu a moins de contestations que la nourriture, le climat permettant de s’en dispenser à la rigueur.  Le Code noir disait:  » seront tenus les maîtres de fournir à chaque esclave, pour chacun par année, deux habits de toile, ou quatre aunes de toile, au gré des maîtres ».

C’était là un minimum auquel beaucoup de planteurs trouvaient encore le moyen des se soustraire, mais que beaucoup aussi dépassaient.  Pour le vêtement, comme pour la nourriture et le reste, nous venons exposer la règle et il est certain qu’en beaucoup de cas cette règle était soit atténuée ou aggravée.

.

QUESTIONS

Combien d’habits recevaient les esclaves par année ?

Avec ce nombre d’habits et toile, les esclaves des champs pouvaient-il être propres et bien vêtus ?

Pensez-vous que les esclaves avaient beaucoup de temps pour laver leurs vêtements ?  Pensez-vous qu’ils avaient librement accès à l’eau ?  Quels problèmes particuliers devaient entrainer cette situation de pénurie de vêtements et de temps pour la lessive?

*Thumbnail source:

Une réponse sur “L’habillement des esclaves

Laisser un commentaire